Accueil arrow Archives communiqués de presse arrow La CSMF s’opposera toujours à une approche purement comptable de la santé des patients
La CSMF s’opposera toujours à une approche purement comptable de la santé des patients Version imprimable

Rapport de la CNAM sur les dépenses de prescription : la CSMF s’opposera toujours à une approche purement comptable de la santé des patients

 

Dans son rapport annuel à destination de la ministre des Affaires sociales, la CNAM s’insurge contre le coût très élevé des prescriptions des médecins qui ne prennent pas assez en compte « le rapport coût-efficacité des traitements, au-delà de leur seule efficacité ».

La CSMF rappelle que l’utilisation de certains médicaments, au-delà des indications dites remboursables par la Caisse, ont rendu un grand service à la population. C’est le cas de l’aspirine utilisé comme antiagrégant plaquéttaire, hors « indications remboursables ».

Les médecins ont certes une responsabilité médico-économique, mais la prescription médicale ne s’appuie pas seulement sur des recommandations statistiquo-financières. Elle est avant tout guidée par des règles de bonnes pratiques et en s’adaptant à chaque patient, qui reste la préoccupation essentielle du médecin.

Les critères nationaux et statistiques ne reflètent pas l’hétérogénéité de la population et ne peuvent pas guider la prescription individuelle adaptée au cas par cas.

La CSMF s’oppose à toute pression sur les prescriptions des médecins uniquement guidée par des considérations purement économiques et qui ne respecte pas l’intérêt du patient.

 

Dr Jean-Paul Ortiz - Président

06 07 86 08 83

jp.ortiz@csmf.org

 


A propos de la CSMF :

Créée en 1928, la Confédération des Syndicats Médicaux Français est le premier syndicat de médecins français. Elle regroupe des syndicats de médecins libéraux généralistes et spécialistes et deux structures nationales, l’UNOF (médecins généralistes) et l’UMESPE (médecins spécialistes). Elle fédère également, 101 syndicats présents dans chaque département de métropole et d’outre mer,  les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.

Elle défend et représente ses membres dans les différentes négociations, tables rondes auprès des institutions publiques notamment. Elle contribue tout au long de leur pratique à la formation permanente et les accompagne tout au long de leur parcours.

Dans ses valeurs, la CSMF revendique l’indépendance de la médecine, sa probité, défend un contrat avec la société et l’esprit conventionnel, elle soutient une médecine « libérale et sociale », véritable acteur économique, d’innovation et de progrès. Elle assure la défense syndicale individuelle et collective de tous les médecins libéraux. Elle est présidée par le Dr Jean-Paul Ortiz, médecin néphrologue, depuis mars 2014.