Accueil arrow Connaître la CSMF arrow Le premier syndicat médical français
Le premier syndicat médical français Version imprimable
  

La CSMF, premier syndicat médical français
1er syndicat créé en 1928
16 000 adhérents à travers la France métropolitaine et les DOM

Présente dans tous les départements

Dotée d’une structure nationale
La CSMF dispose d’une réelle force de frappe, c’est un syndicat fort et représentatif.


 

La CSMF est une confédération de syndicats départementaux regroupant généralistes et  spécialistes. Elle fédère deux structures nationales, l’UNOF pour les généralistes et l’UMESPE pour les spécialistes. L’UMESPE regroupe elle-même plus de 33 syndicats de spécialité. Elle représente et défend aussi les médecins à exercice particulier (MEP) et les médecins hospitaliers exerçant en libéral.

  • La CSMF est le premier syndicat médical créé en France en 1928.
  • La CSMF est le seul syndicat de médecins présent dans chaque département de métropole et d’outre mer. Ce maillage constitue la base de l’organisation et de la vie confédérale
  • La CSMF est la gardienne du temple, du contrat et de l’esprit conventionnel
  • La CSMF défend l’unité du corps médical
  • La CSMF soutient une médecine « libérale et sociale »
  • La CSMF se bat pour le maintien d’un paiement à l’acte prépondérant, ce qui n’exclut pas une diversification des modes de rémunération (forfait pour la prévention, par exemple)
  • La CSMF est la seule organisation à disposer d’un réel projet politique
  • La CSMF assure la défense syndicale : individuelle et collective de tous les médecins libéraux
  • La CSMF est le syndicat leader. Comme les précédentes, les dernières élections pour les URML confirmé la CSMF dans sa position de syndicat majoritaire chez les médecins libéraux.
  • L’esprit confédéral : les décisions sont prises en assemblée générale, émanation des syndicats départementaux

 

Des cadres en activité

A la CSMF, tous les cadres syndicaux, président compris, sont en exercice. Ils restent en prise directe avec la réalité du métier.