Accueil
Communiqué CSMF Jeunes Médecins : Elections URPS Version imprimable

Elections URPS : Les jeunes doivent réagir et se mobiliser  pour voter et faire voter CSMF !

La jeunesse médicale, tout comme l’ensemble des professionnels de santé de notre pays, ressent aujourd’hui un profond malaise. L’inaction honteuse et volontaire de nos dirigeants avec l’absence de mesures incitatives fortes et de revalorisation globale de la médecine libérale nous ont amené à ce malheureux constat : la médecine ambulatoire qui nous faisait rêver sur les bancs de la faculté devient source d’interrogations et d’appréhension.

Les jeunes ne veulent plus s’installer, préférant remplacer ou choisir une carrière salariée. Ceux qui franchissent le cap de l’installation arrivent à un stade d’usure morale et de profonde démotivation après quelques années seulement, et hésitent à jeter l’éponge.

 

Nous avons notre idéal, nous savons ce qu’il faut faire pour changer profondément les choses et redresser la barre. Le tout est de pouvoir se faire entendre, et donc d’être bien représentés et défendus.

 

Les prochaines élections pour les URPS peuvent être notre chance si nous savons la saisir. A nous jeunes médecins de montrer notre volonté de changement et de tout faire pour exprimer nos idées de réformes.

 

Nous devons nous faire entendre par cette voie électorale ; notre abstention pourrait entrainer que les futurs élus ne soient pas en accord avec nos idées ; il serait alors inutile de se plaindre si les réformes à venir sont anti libérales et contre productives.

Devons-nous rappeler aux jeunes médecins que la CSMF a été le seul syndicat à s’opposer d’un bout à l’autre à la loi Bachelot et à ses propositions anti médecine de ville (contrat santé solidarité, SROS ambulatoire, etc.) ? Contrairement à d’autres syndicats qui s’y sont opposés du bout des lèvres juste après s’être ventés d’y avoir activement collaborés ?! Devons-nous rappeler que la CSMF est le seul syndicat à tout tenter pour sauver la convention médicale, seule garantie pour nous de ne pas tomber sous tutelle étatique. Et surtout, rappelons que la CSMF est le seul grand syndicat à avoir créé une branche Jeunes Médecins, afin d’être davantage à l’écoute des problématiques des jeunes installés et des remplaçants. 

C’est pourquoi nous appelons aujourd’hui l’ensemble des jeunes médecins de ce pays à réagir et à se mobiliser, et à voter CSMF aux prochaines élections aux URPS ! Voter CSMF c’est opter pour la sauvegarde de la médecine libérale telle que nous l’aimons, c’est faire le choix de la sagesse et de la jeunesse !